Sur la photo : Denis Peresunko, Sergey Melnik, Igor Egozaryan et Valery Rogozin

Procès criminel

Un procureur de l’État a requis une peine sans précédent pour les Témoins de Jéhovah de Volgograd – neuf ans de prison pour avoir pratiqué sa foi

Région de Volgograd

Le 9 mars 2021, lors du débat dans l’affaire pénale contre quatre Témoins de Jéhovah à Volgograd, la procureure adjointe Anna Myagkova a requis 9 ans de colonie pénitentiaire pour Valery Rogozin et Denis Peresunko, et 7 ans pour Igor Yegorzaryan et Sergey Melnik.

L’anti-casier précédent appartenait à la procureure d’Abakan Svetlana Shestakova, qui a requis 8 ans de prison pour le croyant Roman Baranovskiy.

Les quatre croyants de Volgograd sont accusés d’avoir organisé les activités d’une organisation extrémiste (partie 1 de l’article 282.2 du Code pénal de la Fédération de Russie), et Valeriy Rogozin et Denis Peresunko sont également accusés de l’avoir financée (partie 1 de l’article 282.3 du Code pénal de la Fédération de Russie). Les hommes n’admettent pas leur culpabilité et prétendent que leur foi est incompatible avec l’extrémisme. Le débat devant le tribunal du district de Traktorozavodsky de Volgograd se poursuivra le 18 mars.

La persécution des Témoins de Jéhovah pour des raisons religieuses en Russie a suscité des critiques incessantes de la part de la communauté russe des droits de l’homme et de la communauté internationale. Peu avant le début du débat sur le cas des Témoins de Jéhovah à Volgograd, l’ambassadeur britannique au Conseil permanent de l’OSCE, Neil Bush, a exprimé sa profonde préoccupation face aux violations des droits des croyants.

« Nous devons souligner - malheureusement pas pour la première fois - la situation préoccupante des Témoins de Jéhovah en Fédération de Russie. La décision de 2017 de la Cour suprême russe, qui a rejeté l’appel contre la décision de classer les Témoins de Jéhovah dans la catégorie des « extrémistes », a criminalisé le culte pacifique de 175 000 citoyens russes et a enfreint le droit à la liberté religieuse inscrit dans la Constitution russe et dans de multiples engagements de l’OSCE. – a déclaré Neil Bush lors d’une réunion de la commission le 4 mars 2021. — « Depuis cette décision de 2017, nous avons assisté à un nombre croissant d’arrestations, d’enquêtes pénales et de poursuites contre les Témoins de Jéhovah dans toute la Russie, notamment l’arrestation et la condamnation de Valentina Baranovskaya et Roman Baranovskiy le 24 février, et la condamnation d’Alexandre Ivchine le 10 février. De tels cas renforcent l’impression d’une campagne organisée de persécution contre les Témoins de Jéhovah.

Affaire Rogozine et autres à Volgograd

Historique de l’affaire
Au printemps 2019, le Comité d’enquête a engagé des poursuites pénales contre des croyants de Volgograd. Sergueï Melnik, Igor Egozaryan, Valeriy Rogozin et Denis Peresunko ont été accusés d’avoir organisé une organisation extrémiste, et ces deux derniers ont également été accusés de l’avoir financée. Ils ont passé 5 à 7 mois dans le centre de détention. Les avocats ont attiré l’attention de la juge Irina Struk sur les nombreuses violations commises par l’enquête. Certains témoins ont déclaré que leurs témoignages avaient été falsifiés. Des témoins secrets ont été interrogés incognito – selon eux, ils craignaient pour leur vie et leur santé. En septembre 2021, le tribunal a condamné quatre croyants à des peines de prison allant de 6 ans à 6 ans et 5 mois. En mars 2022, une cour d’appel a confirmé le verdict. En août de la même année, Igor Egozaryan, Denis Peresunko et Valeriy Rogozin ont été emmenés à 1 200 km de leur domicile à la colonie pénitentiaire n° 6 de la République d’Oudmourtie, et Sergueï Melnik a ensuite été transféré à la colonie pénitentiaire n° 5 dans la région de Kirov.
Chronologie

Personnes impliquées dans l’affaire

Affaire pénale

Région:
Région de Volgograd
Localité:
Volgograd
Soupçonné de:
[à déterminer]
Numéro de dossier:
11902180028000016
Initié:
16 mai 2019
Stade actuel:
Le verdict est entré en vigueur
Enquête:
[à déterminer]
Article du Code pénal russe:
282.2 (1), 282.3 (1)
Numéro de l’affaire devant le tribunal:
1-2/2021 (1-56/2020)
Cour:
Тракторозаводский районный суд г. Волгограда
Juge:
Ирина Струк
Historique de l’affaire