Sur la photo : perquisition dans l’appartement des croyants à Tolyatti (septembre 2022)

Mesures prises par les agents chargés de l’application de la loi

Perquisitions à Tolyatti : les forces de sécurité armées sont entrées dans des croyants par une fenêtre

Région de Samara

Le 21 septembre 2022, des perquisitions ont été menées aux domiciles de deux croyants, Vladimir Zubkov et Aleksandr Chagan, à Tolyatti (région de Samara). Ce dernier a passé deux jours dans les TDF et a été libéré sous caution.

Vers 19 h 30, alors que Vladimir Zoubkov, 71 ans, s’adressait à des amis par vidéoconférence, 12 personnes ont fait irruption, dont certaines armées. Le fils du croyant, âgé de 33 ans, a été forcé de s’allonger sur le sol. Des appareils électroniques, des cartes bancaires et diverses traductions de la Bible ont été confisqués à la famille. Ensuite, les Zoubkov ont été emmenés pour interrogatoire devant le Comité d’enquête et relâchés chez eux après minuit.

Aleksandr Chagan, 51 ans, a vu un groupe de capture au même moment, se faufilant par la fenêtre. Ils ont ordonné à tout le monde de s’allonger sur le sol et ont menotté le chef de famille. Les forces de sécurité n’ont présenté aucun document. Tandis que l’un insultait les croyants, les autres se comportaient plus correctement. Des appareils électroniques, des supports de stockage, des cartes bancaires et de l’argent liquide (environ 28 000 roubles) ont été confisqués à la famille. Après la perquisition, les croyants ont été emmenés pour interrogatoire, après avoir été avertis qu’Alexandre ne rentrerait jamais chez lui.

Au cours de son interrogatoire au Comité d’enquête, selon le croyant, l’un des policiers a menacé de le torturer et l’a maintenu face contre terre pendant environ une heure et demie. Après 2 heures du matin, Chagan a été interrogé par l’enquêteur Ruslan Mgoyan. Puis, dès le matin, le croyant a été placé dans un centre de détention temporaire. Le 23 septembre, le tribunal l’a libéré sous caution.

Il s’agit de la deuxième affaire pénale contre des croyants dans la région de Samara. Quatre d’entre eux – Sergueï Polosenko, Denis Kouzianine, Nikolaï Vassiliev, et Aram Danielian – se trouvent dans le centre de détention.

Cas de Chagan à Tolyatti

Historique de l’affaire
La première recherche dans la famille d’Aleksandr et Yekaterina Chagan a eu lieu en mars 2022. Six mois plus tard, en septembre, les forces de l’ordre ont de nouveau envahi leur maison, se faufilant par la fenêtre. Ils ont mis la maison sur le sol et menotté le chef de famille, puis ont procédé à une fouille. La nuit, Alexandre a été emmené pour interrogatoire au Comité d’enquête, après quoi il a été envoyé au centre de détention temporaire. Le tribunal l’a libéré sur un engagement. Le même jour, Alexandre est devenu accusé dans une affaire criminelle – il a été accusé d’avoir organisé les activités d’une communauté extrémiste. En juillet 2023, l’affaire a été portée devant les tribunaux. Un témoin secret et des experts ont témoigné au procès, dont les conclusions, selon la défense, étaient biaisées, non scientifiques et non fondées. En mars 2024, il a été condamné à 8 ans de colonie pénitentiaire. La cour d’appel a confirmé le verdict.
Chronologie

Personnes impliquées dans l’affaire

Affaire pénale

Région:
Région de Samara
Localité:
Tolyatti
Numéro de dossier:
12202360032000539
Initié:
14 septembre 2022
Stade actuel:
Le verdict est entré en vigueur
Enquête:
Département central d’enquête interdistrict de Tolyatti du Comité d’enquête de la Fédération de Russie pour la région de Samara
Article du Code pénal russe:
282.2 (1)
Numéro de l’affaire devant le tribunal:
1-46/2024 (1-527/2023)
Tribunal de première instance:
Центральный районный суд г. Тольятти
Juge au Tribunal de première instance:
Виктория Горбашева
Historique de l’affaire