Actualisé: 12 juillet 2024
Nom: Filatov Sergey Viktorovich
Date de naissance: 6 juin 1972
Situation actuelle: Personne condamnée
Article du Code pénal russe: 282.2 (1)
Temps passé en prison: 82 jour dans le cadre d’une détention provisoire, 1509 jour en colonie
Phrase: une peine d’emprisonnement de 6 ans avec privation du droit de participer à des activités éducatives, des activités liées aux discours et aux publications dans les médias, de publier des documents dans les réseaux d’information et de télécommunication, y compris Internet, pendant une période de 5 ans et avec restriction de liberté pendant une période de 1 an, avec purge de la peine principale dans une colonie pénitentiaire à régime général
Actuellement détenu à: Penal Colony No. 10 in Rostov Region
Adresse de correspondance: Filatov Sergey Viktorovich, born 1972, IK No 10 in Rostov Region, per. Kazachiy, 22, g. Rostov-on-Don, Russia, 344033

Les lettres d’appui peuvent être envoyées par la poste ou par le biais du «zonatelecom».

Les colis et colis ne doivent pas être envoyés en raison de la limite de leur nombre par an.

Remarque : il est interdit de discuter de sujets liés aux poursuites pénales dans les lettres. Les langues autres que le russe ne passeront pas.

Biographie

L’une des plus importantes opérations spéciales de l’histoire de la Russie moderne contre les croyants s’est tenue dans la nuit du 15 au 16 novembre 2018 à Dzhankoy (Crimée). Plus de 200 agents du FSB et de la police ont pris d’assaut au moins 8 maisons de résidents locaux, défonçant des portes. Quatre bus et plusieurs voitures de service se sont approchés de la maison de Sergueï Filatov. Après la perquisition et l’interrogatoire, une procédure pénale a été ouverte contre lui. Le 5 mars 2020, le tribunal a condamné un croyant à 6 ans de prison.

Sergueï est né en 1972 dans le village de Privolnoïe, dans la région de Kherson, en Ukraine. Ses parents y vivent toujours, tandis que Sergueï a déménagé en Crimée à l’âge adulte. Il a deux sœurs. Enfant, il aimait le soccer, le basket-ball et la philatélie. Il est diplômé de l’université en tant qu’électricien. Il a travaillé comme électricien, mécanicien, plombier, maître des travaux de finition.

En 1995, Sergueï a épousé Natalia, grâce à laquelle il s’est familiarisé avec les enseignements bibliques. Natalya était très inquiète de la mort de son père et elle était profondément affectée par la doctrine de la résurrection des morts. Elle a commencé à raconter à son mari ce qu’elle avait appris dans la Bible. « J’ai été frappé par le fait que je peux vivre comme Jéhovah veut que je le fasse, c’est-à-dire vivre correctement, dit Sergueï. - Comme si les écailles de mes yeux sortaient de mes yeux, j’ai compris ce qu’est la vérité ».

Bientôt, les deux conjoints ont commencé à accorder beaucoup plus d’attention au spirituel, à communiquer avec des personnes partageant les mêmes idées. Ils ont quatre enfants, qu’ils s’efforcent d’élever selon les commandements chrétiens. En 2003, toute la famille a déménagé à Dzhankoy pour s’occuper de leur fille malade.

Les proches de Sergueï, qui ne partagent pas ses opinions religieuses, sont très inquiets et ne comprennent pas comment pour la foi en Dieu on peut envoyer un homme en prison pendant 6 ans.

Historique de l’affaire

Sergueï Filatov, père de quatre enfants, menait une vie tranquille à Dzhankoy, où il avait quitté la région de Kherson pour s’occuper de sa fille malade. Un soir d’automne 2018, lors d’un raid à grande échelle des forces de l’ordre, sa maison a été attaquée par un détachement des forces spéciales armées. Les forces de l’ordre ont estimé qu’un père de famille exemplaire « sape les fondements de l’ordre constitutionnel et de la sécurité de l’État ». Il convient de noter qu’il n’y a pas eu de victimes dans l’affaire pénale, que le témoin de l’accusation était un agent de sécurité, et que le recteur d’une église orthodoxe et un résident local, Alexeï Voznyak, ayant une « formation supérieure en études religieuses », ont été impliqués en tant que spécialistes. Le 5 mars 2020, la juge du tribunal de district de Dzhankoy, Maria Ermakova, a condamné le croyant à 6 ans de prison. Il purge sa peine dans une colonie pénitentiaire. Sergueï reste de bonne humeur et est respecté parmi les prisonniers.