Actualisé: 12 juin 2024
Nom: German Gennadiy Vasiliyevich
Date de naissance: 12 juin 1969
Situation actuelle: qui a purgé la peine principale
Article du Code pénal russe: 282.2 (1)
Temps passé en prison: 2 jour dans un centre de détention provisoire, 92 jour dans le cadre d’une détention provisoire, 587 jour en colonie
Phrase: une peine de 2 ans d’emprisonnement à purger dans une colonie pénitentiaire de régime général ; avec privation du droit de s’engager dans des activités liées à la gestion et à la participation aux travaux des organismes publics pendant une période de 5 ans, avec restriction de liberté pour une période de 1 an

Biographie

Gennadiy German est l’un des six habitants de Saratov qui ont purgé une peine ordonnée par le tribunal en raison de leur foi en Jéhovah Dieu. Le 29 juillet 2021, il quitte la colonie et rencontre enfin sa femme.

Gennadiy est né en 1969 dans le village de Dzygovka (Ukraine). Il a été formé en tant qu’affichiste après son père, qui est également artiste. Il a trois frères et une sœur. Depuis son enfance, il aime le sport, la pêche et les activités de plein air.

En 1992, Gennadiy a épousé Nadezhda, qui travaille comme opératrice d’appareil pour la purification chimique de l’eau. Le couple adore voyager et invite souvent des amis à lui rendre visite. Ils ont un fils adulte qui fait de la publicité.

En 2006, Gennadiy est devenu chrétien. C’est l’amour de la Bible qui est devenu la raison des poursuites pénales.

En septembre 2019, le tribunal du district de Leninskiy à Saratov a condamné Gennadiy à 2 ans de prison uniquement en raison de sa foi – le tribunal a considéré que les réunions pacifiques avec d’autres croyants constituaient l’organisation des activités d’une organisation extrémiste. Cette nouvelle a blessé l’état émotionnel et mental de la famille de Gennadiy. Ils sont outrés que des gens aussi respectueux des lois et pacifiques que Gennadiy soient persécutés pour leur foi en la Russie.

Historique de l’affaire

En septembre 2019, le juge Dmitry Larin a immédiatement envoyé 6 habitants de Saratov en prison pour une peine de 2 à 3,5 ans simplement pour avoir lu la Bible, chanté des cantiques et prié. Depuis 2017, les forces de sécurité exercent une surveillance secrète des croyants. À l’été 2018, leurs domiciles ont été perquisitionnés et des publications interdites y ont été plantées. Pendant que l’enquête était en cours, ils ont dû se rendre dans un centre de détention provisoire, assignés à résidence et sous l’engagement de ne pas en sortir. Un an plus tard, malgré l’absence de victimes dans l’affaire, les croyants ont été reconnus coupables. À leur arrivée à la colonie d’Orenbourg, 5 des 6 condamnés ont été battus par le personnel de l’institution. Mahammadiev a été hospitalisé, et les autres ont été placés dans une cellule de punition pendant un certain temps. Les prisonniers d’opinion de Saratov ont exercé diverses professions en prison. En mai 2020, Mahammadiev et Bazhenov ont été déchus de leur nationalité russe et, après leur libération, expulsés de Russie. Les 6 croyants ont déjà purgé leur peine. En septembre 2022, la Cour de cassation a rejeté la plainte, et le verdict et l’arrêt en appel sont restés inchangés.