Actualisé: 25 avril 2024
Nom: Gridasov Roman Aleksandrovich
Date de naissance: 16 septembre 1978
Situation actuelle: qui a purgé la peine principale
Article du Code pénal russe: 282.2 (1)
Temps passé en prison: 2 jour dans un centre de détention provisoire, 92 jour dans le cadre d’une détention provisoire, 587 jour en colonie
Phrase: une peine de 2 ans d’emprisonnement à purger dans une colonie pénitentiaire de régime général ; avec privation du droit de s’engager dans des activités liées à la gestion et à la participation aux travaux des organismes publics pendant une période de 5 ans, avec restriction de liberté pour une période de 1 an

Biographie

Roman Gridasov est l’un des six habitants de Saratov qui ont purgé une peine ordonnée par le tribunal pour avoir cru en Jéhovah Dieu. Le 29 juillet 2021, il quitte la colonie.

Roman est né en 1978 à Saratov. Il a une sœur cadette. Dans sa jeunesse, il aimait le sport - il pratiquait la course à pied, le biathlon, le cyclisme, la lutte. Il faisait souvent de la randonnée. Après l’école, il a reçu la spécialité de technicien-technologue-constructeur. Il a travaillé dans le domaine de la construction et des travaux de finition. Pendant son temps libre, il joue de l’accordéon, aime toujours la nature et les voyages, en particulier dans le Caucase.

La femme de Roman s’appelle Elvira, ils se sont mariés en 2011. Elvira coud des vêtements et aime faire des cadeaux pour ses amis de ses propres mains.

Lorsque Roman a commencé à étudier les Saintes Écritures, il a vu comment la Bible change le comportement et la pensée des gens pour le mieux. Curieusement, ce sont les croyances chrétiennes qui ont servi de raison au fait qu’une affaire pénale a été ouverte contre Roman. Le tribunal a reconnu le croyant coupable d’extrémisme sans preuve et l’a condamné à 2 ans de prison. Ses proches ont été choqués qu’il soit considéré comme un criminel uniquement en raison de ses convictions - rien d’autre que de parler de la Bible, Roman n’a pas été inculpé.

Historique de l’affaire

En septembre 2019, le juge Dmitry Larin a immédiatement envoyé 6 habitants de Saratov en prison pour une peine de 2 à 3,5 ans simplement pour avoir lu la Bible, chanté des cantiques et prié. Depuis 2017, les forces de sécurité exercent une surveillance secrète des croyants. À l’été 2018, leurs domiciles ont été perquisitionnés et des publications interdites y ont été plantées. Pendant que l’enquête était en cours, ils ont dû se rendre dans un centre de détention provisoire, assignés à résidence et sous l’engagement de ne pas en sortir. Un an plus tard, malgré l’absence de victimes dans l’affaire, les croyants ont été reconnus coupables. À leur arrivée à la colonie d’Orenbourg, 5 des 6 condamnés ont été battus par le personnel de l’institution. Mahammadiev a été hospitalisé, et les autres ont été placés dans une cellule de punition pendant un certain temps. Les prisonniers d’opinion de Saratov ont exercé diverses professions en prison. En mai 2020, Mahammadiev et Bazhenov ont été déchus de leur nationalité russe et, après leur libération, expulsés de Russie. Les 6 croyants ont déjà purgé leur peine. En septembre 2022, la Cour de cassation a rejeté la plainte, et le verdict et l’arrêt en appel sont restés inchangés.