Actualisé: 19 juillet 2024
Nom: Makhammadiyev Feliks Khasanovich
Date de naissance: 14 décembre 1984
Situation actuelle: qui a purgé la peine principale
Article du Code pénal russe: 282.2 (1)
Temps passé en prison: 2 jour dans un centre de détention provisoire, 463 jour dans le cadre d’une détention provisoire, 377 jour en colonie
Phrase: une peine de 3 ans d’emprisonnement à purger dans une colonie pénitentiaire de régime général ; avec privation du droit de s’engager dans des activités liées à la gestion et à la participation aux travaux des organismes publics pendant une période de 5 ans, avec restriction de liberté pour une période de 1 an
Actuellement détenu à: Penal Colony #1 of UFSIN for Orenburg Region
Adresse de correspondance: Feliks Khasanovich Makhammadiyev, 1984 born, Penal Colony #1 of UFSIN for Orenburg Region, Krymski per., 119, Orenburg, 460026, Russian Federation

Biographie

Felix Makhammadiev est né en 1984 dans la ville de Karshi (Ouzbékistan) dans une famille de policiers. Depuis l’enfance, Félix aime dessiner, écrire des poèmes et des chansons, et programmer. Dans sa jeunesse, il s’est sérieusement impliqué dans le sport et a joué au KVN. Pendant de nombreuses années, il a travaillé comme coiffeur, a dirigé des séminaires sur la coiffure, a été directeur artistique d’un salon de beauté.

Les parents de Felix ont divorcé tôt et, en 2002, lui et sa mère ont déménagé à Saratov. C’est là que Félix se familiarisa avec les enseignements de la Bible. Il s’intéressait vivement à la doctrine selon laquelle Dieu veut mettre fin au mal et à l’injustice. En 2011, il s’est marié, sa femme Eugenia partage son amour pour la peinture. Ensemble, ils apprennent également des langues étrangères et participent à des voyages à vélo.

La famille et les amis de Félix, qui ne partagent même pas ses croyances chrétiennes, sont choqués qu’un homme aussi doux ait été qualifié d’extrémiste.

En septembre 2019, le tribunal du district Leninsky de Saratov a condamné Felix Makhammadiyev à 3 ans de prison. La décision injuste du tribunal, ainsi que l’accusation elle-même, ont nui au bien-être de la famille - l’épouse de Felix, Evgenia, s’est retrouvée sans mari bien-aimé et sans défenseur fiable.

Le 31 décembre 2020, Félix a purgé sa peine, mais a été immédiatement placé dans un centre d’expulsion en raison de son absence de nationalité russe. Le 21 janvier 2021, il a retrouvé sa femme à Tachkent.

Historique de l’affaire

En septembre 2019, le juge Dmitry Larin a immédiatement envoyé 6 habitants de Saratov en prison pour une peine de 2 à 3,5 ans simplement pour avoir lu la Bible, chanté des cantiques et prié. Depuis 2017, les forces de sécurité exercent une surveillance secrète des croyants. À l’été 2018, leurs domiciles ont été perquisitionnés et des publications interdites y ont été plantées. Pendant que l’enquête était en cours, ils ont dû se rendre dans un centre de détention provisoire, assignés à résidence et sous l’engagement de ne pas en sortir. Un an plus tard, malgré l’absence de victimes dans l’affaire, les croyants ont été reconnus coupables. À leur arrivée à la colonie d’Orenbourg, 5 des 6 condamnés ont été battus par le personnel de l’institution. Mahammadiev a été hospitalisé, et les autres ont été placés dans une cellule de punition pendant un certain temps. Les prisonniers d’opinion de Saratov ont exercé diverses professions en prison. En mai 2020, Mahammadiev et Bazhenov ont été déchus de leur nationalité russe et, après leur libération, expulsés de Russie. Les 6 croyants ont déjà purgé leur peine. En septembre 2022, la Cour de cassation a rejeté la plainte, et le verdict et l’arrêt en appel sont restés inchangés.