Actualisé: 24 juillet 2024
Nom: Mamalimov Igor Rafitovich
Date de naissance: 25 novembre 1976
Situation actuelle: Personne condamnée
Article du Code pénal russe: 282.2 (1)
Temps passé en prison: 106 jour dans le cadre d’une détention provisoire, 674 jour en colonie
Phrase: Peine sous forme d’emprisonnement d’une durée de 6 ans avec purge d’une peine dans une colonie pénitentiaire à régime général, avec privation du droit de s’engager dans des activités de direction dans des organisations publiques pendant une période de 6 ans, avec restriction de liberté pour une durée de 1 an
Actuellement détenu à: Medical Penal Facility No. 34
Adresse de correspondance: Mamalimov Igor Rafitovich, born 1976, FKU LIU-34 UFSIN of Russia in Republic of Khakassia, g. Chernogorsk, p. Prigorsk, Republic of Khakassia, Russia, 655156

Les lettres d’appui peuvent être envoyées par la poste ou par le biais du «FSIN-letter system». Pour payer le service avec la carte d’une banque étrangère, utilisez Prisonmail.

Les colis et colis ne doivent pas être envoyés en raison de la limite de leur nombre par an.

Remarque : il est interdit de discuter de sujets liés aux poursuites pénales dans les lettres. Les langues autres que le russe ne passeront pas.

Biographie

Le 10 février 2020, l’un des raids les plus massifs contre les habitations des civils a eu lieu à Tchita et dans plusieurs districts du territoire transbaïkal. Ce jour-là, les forces de sécurité ont perquisitionné 50 maisons de croyants. Parmi eux se trouve la famille d’Igor Mamalimov.

Igor est né en 1976 dans le district d’Ilishevsky au Bachkortostan. Un an plus tard, une fille est apparue dans la famille, et plus tard le plus jeune fils, Pavel, est né. Les parents possédaient une grande ferme, de sorte que les enfants aidaient dès leur plus jeune âge à cultiver la terre et à s’occuper du bétail. En hiver, Igor aimait skier ou patiner. Grâce à son grand-père, il est tombé amoureux de la musique et a lui-même maîtrisé l’accordéon.

Après l’école, Igor est entré au collège industriel et pédagogique de Tchita, mais après une année d’études, il a été enrôlé dans l’armée. Après avoir terminé le service, il a terminé ses études, ayant reçu les spécialités d’un mécanicien, d’un tourneur, d’un serrurier, a acquis les droits d’un conducteur de tracteur. Plus tard, il a obtenu un permis de travail dans le domaine de la sécurité et a travaillé comme agent de sécurité pendant un certain temps. Il a également travaillé dans le domaine du transport de marchandises. Récemment, il a travaillé à temps partiel comme maçon de poêles et s’est engagé dans la réparation de voitures.

Au début des années 2000, Igor est tombé gravement malade, à peu près au même moment où sa sœur cadette est décédée dans un accident de voiture. Ces événements l’ont incité à réfléchir à Dieu et aux questions de vie et de mort. Igor a prié Dieu et a trouvé des réponses à ces questions dans la Bible. L’étude de ce livre l’a également aidé à surmonter ses mauvaises habitudes.

En 2007, Igor a épousé Natalya, qui partageait ses nouvelles valeurs. Au fil du temps, le couple a eu trois enfants. Natalia consacre beaucoup de temps à leur éducation, de sorte qu’Igor est le seul soutien de la famille.

Les poursuites pénales ont affecté l’état émotionnel et physique de la famille : pendant la perquisition, les enfants étaient très effrayés et très inquiets pour leur père, il y avait de la peur et de la méfiance à l’égard des gens. Par conséquent, Igor et Natalia essaient de leur accorder plus d’attention. La mère d’Igor est très inquiète pour son fils, ces expériences ont affecté sa santé.

Historique de l’affaire

Vladimir Ermolaev, Alexandre Poutinetsev, Sergueï Kiriliouk et Igor Mamalimov ont été poursuivis en justice en raison de leur foi en 2020, lorsque les forces de sécurité ont effectué 50 perquisitions à Tchita et dans d’autres villes de Transbaïkalie. Au cours de la rafle, plusieurs croyants ont été arrêtés et deux ont été torturés. Mamalimov, Kirilyuk et Ermolaev ont été placés dans un centre de détention temporaire, où ils ont passé plusieurs jours. À un moment donné, quatre autres croyants ont été suspectés dans l’affaire, mais leurs poursuites pénales ont été abandonnées. Pour avoir organisé des services religieux pacifiques, le Comité d’enquête de la Fédération de Russie a accusé Ermolaev, Putintsev, Mamalimov et Kirilyuk d’avoir organisé les activités d’une organisation extrémiste. Malgré le fait qu’il n’y ait pas eu de victimes dans l’affaire et qu’il n’y ait aucune preuve de crimes contre l’État et l’individu, le tribunal a condamné en 2022 Vladimir Ermolaev, Aleksandr Putintsev et Igor Mamalimov à une peine d’emprisonnement dans une colonie pénitentiaire de 6 à 6,5 ans, et Sergey Kirilyuk à 6 ans avec sursis. La cour d’appel a confirmé ce verdict. Les cours d’appel et de cassation n’ont pas modifié ce verdict.