Actualisé: 19 juillet 2024
Nom: Matrashov Konstantin Viktorovich
Date de naissance: 22 août 1988
Situation actuelle: qui a purgé la peine principale
Article du Code pénal russe: 282.2 (1)
Temps passé en prison: 1 jour dans un centre de détention provisoire, 169 jour dans le cadre d’une détention provisoire, 100 jour Assigné à résidence
Phrase: une peine d’emprisonnement de 2 ans et 6 mois ; La peine d’emprisonnement est considérée comme avec sursis avec une période probatoire de 2 ans

Biographie

Konstantin Viktorovitch Matrashov est né en 1988 à Prokopyevsk (région de Kemerovo). Vers l’âge de 8 ans, sa mère a choisi la religion des Témoins de Jéhovah. À l’avenir, elle a essayé d’inculquer les valeurs bibliques à ses fils qui se sont retrouvés sans père : il est mort au milieu des années 1990. Déjà mûri, après avoir traversé les difficultés de la vie, Konstantin commença à s’intéresser sérieusement à la Bible.

Avant son arrestation soudaine, Konstantin a étudié par correspondance à l’Université de gestion « TISBI » et a travaillé comme mécanicien dans une usine pour subvenir aux besoins de sa mère. Depuis son enfance, il aime le sport et la pêche. Il a un frère cadet qui ne partage pas les vues des Témoins de Jéhovah, mais qui s’inquiète pour Konstantin et comprend bien l’injustice des poursuites pénales pour avoir cru en Dieu.

Historique de l’affaire

En mai 2018, à Naberejnye Tchelny, les forces de sécurité ont perquisitionné 10 appartements de résidents locaux. Ilham Karimov, Vladimir Myakushin, Konstantin Matrashov et Aidar Yulmetyev ont été arrêtés et envoyés dans un centre de détention provisoire pendant six mois, après quoi ils ont passé 2 à 3 mois en résidence surveillée. La raison des poursuites pénales est la foi en Jéhovah Dieu et la communication avec les autres croyants. En novembre 2019, le tribunal de la ville de Naberejnye Tchelny a renvoyé l’affaire devant le procureur pour révision en raison de falsifications de la part de l’enquête. L’affaire n’a pas été classée, les croyants sont restés sous l’engagement de ne pas partir. En décembre 2021, le juge Rustam Khakimov a déclaré les hommes coupables et les a condamnés à des peines avec sursis : Myakushin à 3 ans et 1 mois, Yulmetyev à 2 ans et 9 mois, et Matrashov et Karimov à 2,5 ans. Tous ont également été condamnés à une période probatoire de 2 ans. La Cour d’appel a confirmé ce jugement de première instance le 2 septembre 2022.